Bienvenue sur le blog d'Himalayan Canyon Team

Vous trouverez sur notre blog toutes les résultats de nos expés canyons dans l'Himalaya et les infos concernant l'activité de la HCT : récits d'exploration, diaporama, vidéos, R.I.C, infos pratiques, etc...

-    Il vous suffit de cliquez une catégorie dans le sommaire à gauche pour accéder aux articles.
En vous souhaitant une très bonne visite !!


L'équipe de la HCT.

Film expédition HCT 2012 dans le Daulagiri

Ci dessous le montage en deux parties realisé par Will Stenou et Loic Marchand sur la derniere expédition en date de l'Himalayan Canyon Team, en mars 2012 dans le massif du Daulagiri.

Merci a eux et enjoy!!

Récit, photos et dessins de l'expédition dans un autre article, sur la page d'accueil, par ici.

A+!!







Expédition 2012 dans le Daulagiri : une réussite!!

Salut

Une nouvelle équipe de la HCT s'est rendue au Népal cette année. Nouvelle équipe, nouveau massif! Nous sommes allés explorer les canyons du massif du Daulagiri... Petit récit, illustré par les dessins de Mathieu Desdevises et une sélection de photos.




Après le massif des Annapurnas (en 2004, 2005, 2007 et 2011) et celui du Manasalu (2010), le Daulagiri est le troisième massif culminant à plus de 8000 d'altitude dont nous explorons les canyons.  Nous avions pour objectif cette année d'ouvrir au moins 3 courses repérées en novembre dernier par des membres de l’équipe lors d’un repérage. Il s’agissait également de faire le point avec les autorités népalaises sur les retombées des 2 évènements internationaux mis en place l’année dernière sur le tour des Annapurnas par la Nepal Canyoning Association (NCA, fédé locale de canyon) et l’Himalayan Canyon Team : l’expédition « Chamje Khola : ouverture du plus gros canyon du monde » et le 10ème Rassemblement International Canyon.









Tilak Lama, président le la NCA nous a appris qu'une convention était en cours de finalisation entre le gouvernement népalais et la NCA afin de donner officiellement à cette dernière l'autorité pour gérer l'activité dans le pays. Ce qui veut dire que les 2 diplômes que  nous avons créés pour elle lors du stage de formation 2008 (le Basic et l'Advanced Canyoneer, merci à l'Ecole Française de Canyon) sont en passe d'être déclarés comme étant les seuls permettant d'encadrer professionnellement le canyonisme dans le pays. C'est une excellente nouvelle : l'activité va désormais être encadrée dans un cadre législatif contraignant et clairement défini par des guides correctement formés et compétents. Ce qui est un gage de fiabilité et de sécurité pour les personnes qui souhaiteront désormais pratiquer sur place. Ce point précis est depuis le début de notre action un de nos objectifs principaux et nous avons appris cette nouvelle avec beaucoup de plaisir.


De plus, le RIC et l'expédition Chamje Khola ont largement contribué à l’identification de l’activité par les népalais, grâce notamment aux très nombreux articles de presse et reportages télé diffusés dans le pays après leur réalisation. Jusqu’alors nous ne rencontrions que des regards intrigués ou interrogateurs lorsque nous disions que nous faisions du canyoning, les népalais (comme beaucoup de français et d’occidentaux en fait) confondant notre sport avec le rafting ou le kayak. Nous avons constaté une très nette différence cette année, beaucoup de locaux nous disant avoir vu des images de canyon à la télé ou lu des articles. Positif donc. Et puis la NCA  nous a appris qu’elle préparait l’organisation du premier Rassemblement National de Canyon, prévu pour mi-mai… Le travail de la HCT sur ce point est totalement pertinent et efficace, même s'il reste du travail à accomplir. La dynamique de développement est lancée sur place et l’odyssée suis son cours…






D'autre part, notre association a accumulé par l'intermédiaire de ses membres depuis le début du projet en 2004 un savoir faire, une expérience et des méthodes de travail indéniablement efficaces  : ces 3 nouveaux canyons 2012 portent à 21 le nombres de courses ouvertes par la HCT au Népal (et 7 en Inde, soient plus de 10 000m de dénivelés explorés au total). Après le RIC et l'expé Chamje Khola l'année dernière, nous souhaitions intégrer de nouveaux membres pour apporter du sang neuf à notre équipe, avec le soucis de partager et de diffuser notre expérience et notre savoir faire en matière d'ouverture. C'est lors du RIC l'année derniere que William Stenou et Jean Paul Cabrerizo, membres de l'équipe de rééquipement des canyons, avaient formulé l'envie de monter une expédition dans le massif du Daulagiri, où Jean Paul avait repéré quelques cascades lors d'un trek réalisé quelques années auparavant. Ils sont finalement partis en reconnaissance sur le secteur en novembre 2011, avec Guillaume Farges, et nous ont ramené de belles photos, confirmant leur intuition : il y avait du canyon à ouvrir dans le Daulagiri! La phase d'exploration, c'est la partie plaisir, mais encore faut il savoir où explorer! Une phase de reconnaissance est donc indispensable. Et ce n'est pas la moindre des taches, c'est même un véritable travail de collecte de données, parfois difficile et fastidieux qui permettra d'organiser au mieux l'expédition... Et puis une reconnaissance peut toujours être infructueuse...  Mais bon, ca donne aussi l'occasion d'aller se balader dans des endroits reculés et le Népal n'est pas le pire des pays pour ca! A will, Jean Paul et Guillaume se sont ensuite rajoutés Johanna Cabrerizo, Gleen Aoustin, Hervé Soulier, Mat Desdevises, Micheline Pastor et Bhopal pour former le HCTeam 2012.




 Mais avant d'aller se frotter à l'exploration il nous fallait nous préparer car nous n'avions jamais pratiqué tous ensemble, et a fortiori ouvert des canyons au fin fond de l'himalaya! Nous nous sommes donc rendus sur le secteur de la Marsyangdi, sur le tour des Annapurnas, où a eu lieu l’année dernière le 10ème Rassemblement International Canyon. Nous y avons répété Sansapu, Raindu et Babou Khola, le temps de se familiariser avec les spécificités des canyons népalais, très verticaux, ainsi qu’avec l’ambiance en montagne dans l’Himalaya. Ce temps d’adaptation, d’échauffement sur un secteur déjà équipé s’est avéré être important et plus que nécessaire afin de souder l’équipe et de caler tous les équipiers sur les techniques employées en ouverture. Nous sommes restés 5 jours sur place.


Direction ensuite Pokara, a 6h de bus, où nous avons préparé la logistique pour la session d’ouverture, engagé des porteurs et rechargé un peu les batteries. Le lendemain, départ en bus  pour Béni (8 canyoneurs + 5 porteurs), puis en jeep pour Darbang, bout de la piste et début du trek sauvage du tour du Daulagiri. Histoire de vous donner une idée, nous avons mis 8 heures pour faire 150 km… De Darbang, 1 journée et demi de marche pour rejoindre Boghara (4 maisons et 20 habitants), notre camp de base, au pied du Manapathi, crête du Daulagiri culminant a 6390m d’altitude.




Le trek du Daulagiri est technique et engagé et il est très peu fréquenté. Pas d’électricité donc, un confort minimum - mais suffisant : eau froide pour se laver et paillasse en guise de matelas - et des locaux toujours aussi souriants, accueillants, curieux et bienveillants. Ce pays est aussi remarquable pour ses paysages somptueux que pour ses habitants. Un vrai séjour hors du temps…





De Boghara nous avons ouvert Khamo et Jeltung Khola cumulant chacun 300 m de dénivelé et présentant de très beaux enchainements de cascade (max 40m), même si le débit dans Jeltung était un peu bas. Nous avions également prévu d’ouvrir Amarke Khola, un beau bébé de 400m de dénivelé prenant sa source sur les contreforts du Manapathi. Engagés et techniques, ses amonts sont visibles depuis le chemin du trek, en l’occurrence une énorme cascade distante de 1 ou 2 km à vol d’oiseau se formant juste en dessous d’un glacier bien visible, à 5000m d'altitude. Température de l’eau : 6°… Un canyon engagé et encaissé, une eau glaciale, une orientation plein ouest (ce qui veut dire peu de soleil) et un enchainement de cascades visiblement technique et aérien… L’équipe manquait d’expérience pour se lancer dans l’ouverture de ce canyon. "Pas là pour se mettre také" comme on dit dans le milieu… Nous avons donc suivi la voix de la raison et sommes redescendus vers le bas de la vallée pour ouvrir Chaari Khola, aux dimensions plus modestes (250m de dénivelé) mais très esthétique.


Nous sommes ensuite rentrés à Pokara, puis a Katmandou, en 3 jours. Retour à la « civilisation »…En tout, nous avons passé 17 jours en montagne, cohabitant à 14 dans un confort spartiate mais au milieu de décors à couper le souffle. Nous projetions d’ouvrir 3 canyons et 900m de dénivelés : à 50m près, la mission est remplie ! Le secteur est magnifique, très sauvage et prometteur car nous avons repéré au moins 3 autres courses à ouvrir, de dimension modeste, excepté Amarke Khola. Après cette première expérience, l’équipe est désormais prête à s’attaquer à cette course technique, surement l’année prochaine…

Encore une expérience humaine et sportive d’une rare intensité donc, immergés au cœur des montagnes népalaises au milieu de somptueux paysages  et entourés de gens d’une rare gentillesse. Que du bonheur donc !

Allez, prenez soin de vous et à bientôt pour de nouvelles aventures arrosées !

Merci a nos sponsors, Béal, Aventure Verticale et Vade Retro, à la Fédération Française de Spéléologie et au Spéléo Club de la Vallée de la Vis (SCVV).

L'équipe HCT 2012 : Yann Ozoux, William Stenou, Jean Paul Cabrerizo, Mathieu Desdevises, Guillaume Farges, Johanna Cabrerizo, Hervé Soulier, Glenn Aoustin, Micheline Pastor et Bhopal.



Chamjé Khola : LE FILM !!



                   

 Le documentaire de 52 minutes sur l'Expédition Nationale Française (FFS) de canyoning en Himalaya qui a conduit à l'ouverture du plus gros canyon au Monde : " Chamjé Khola"
Un film très attendu.





CHAMJÉ KHOLA - Canyoning in Népal - Trailer from WORKLESSCLIMBMORE Climbing Video on Vimeo.


Laurent Triay vous propose son nouveau film "Chamjé Khola" en format DVD,

Vous pourrez aussi le trouver en téléchargement sur son site web (8 euros 80) en version française et anglaise (et d'ici quelques jours en espagnol).





 

 
 DVD 5 - PAL 16/9 - Filmé avec caméra HD
Langage Français - Sous-titres en Français, Anglais ou Espagnol
Film 52mn
+ Bonus film du RIC (Rassemblement international de canyon) 30mn
+ Making Of du film avec les commentaires du réalisateur 10mn
+ Diaporama avec une sélection des meilleures photos de Sam Bié


Le synospis :

"Chamjé Khola" retrace l’histoire de l’ouverture d’un des plus gros canyon du monde. Le canyon de Chamjé se situe en plein coeur de l’himalaya Népalais, entre les massifs des Annapurnas (8091m) et du Manaslu (8163m). L’himalayan Canyon Team, association française, y à ouvert une trentaine de canyons depuis 2004, mais il aura fallu attendre 2011 pour être prêt à affronter le monstre qu’est Chamjé Khola. Son exploration aura nécessité 5 jours d’effort, avec un accès très délicat et enneigé en altitude, pour une longueur totale de canyon de 7 km et 2300 m de dénivelée! Menée d’une main de maître par Rodolphe Sturm, on peut apprécier parfaitement comment l’équipe s’est préparée, a fait face aux sérieux problèmes auxquels elle a du se confronter, et comment l’alchimie entre ces fortes personnalités a laissé place à une énergie commune inébranlable !
La course canyon la plus longue et engagée jamais réalisée : 55h de canyon !


CHAMJÉ KHOLA - CANYONING HIMALAYA - OFFICIAL TRAILER from WORKLESSCLIMBMORE Climbing Video on Vimeo.


Rod